www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Morbihan

Vous êtes actuellement : Actualité  / Actions syndicales 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
12 novembre 2020

Compte-rendu de l’audience avec le DASEN suite à la grève du 10 novembre 2020

A l’occasion de la grève d’avertissement au Ministre Blanquer du mardi 10 novembre, l’intersyndicale FSU, CGT Educ’action, Sud éducation et FO avait fait une demande d’audience au DASEN, afin de lui exposer les motifs de cette journée d’action. Le DASEN a reçu les organisations syndicales à 14h

En préambule, la FSU rappelé au DASEN qu’elle attendait de sa part un dialogue social qui ne se cantonne pas à une simple écoute, mais qui soit vecteur d’améliorations des conditions de travail des personnels et du bon fonctionnement du service public d’éducation dans le département.

- La FSU a porté la volonté des personnels de maintenir les écoles, les collèges et les lycées ouverts, tant le confinement du mois de mars a été facteur d’inégalités sociales et scolaires, mais elle a souligné le caractère calamiteux des conditions de cette rentrée du 2 Novembre : tergiversations et revirements quant à l’heure de la reprise, grande confusion et dépossession du temps nécessaire pour rendre un hommage digne de ce nom et collectif à notre collègue Samuel Paty.

- Elle est revenue sur le protocole sanitaire renforcé inapplicable dans les lycées, les collèges et dans de nombreuses écoles, surtout en termes de non brassage des élèves et notamment sur les déplacements dans les couloirs, les temps de restauration.

- Elle a demandé qu’il soit procédé à un recrutement massif d’enseignants et d’AED , pour pouvoir fonctionner en demi groupes dans les collèges comme dans les lycées, et pour palier au manque de remplaçants dans les écoles. Comment en effet ne pas brasser les élèves lorsqu’un ou plusieurs enseignants de l’école sont absents et non remplacés ? Elle a demandé au DASEN quel était l’état du remplacement à ce jour dans le département.

- Elle lui a également fait part de la solitude et du mépris ressentis par les personnels du fait de l’absence de soutien de la hiérarchie dans cette situation de crise sanitaire, qui peut se montrer anxiogène. Ce sont en effet les personnels qui sont en première ligne pour « faire au mieux » pour la continuité du service public d’éducation.

Réponses du DASEN :

Il estime que la rentrée du 2 novembre s’est, malgré tout, bien passée dans la plupart des écoles et des établissements. Il reconnait qu’il y a un réel problème de remplacement dans le premier degré, et annonce qu’à ce jour, plus de 15 collègues étaient absents et non remplacés. Il s’appuie, dans ces situations sur « l’intelligence locale », rappelle que le non-brassage est simplement requis et invite les écoles à répartir les élèves dans les classes… Un écrit en ce sens à destination des écoles lui a été demandé.

Concernant la demande que l’adaptation du protocole modifié pour les lycées s’applique également aux collèges, le DASEN a indiqué que cela était du ressort du Ministre, mais il a demandé que lui soient remontés les problèmes rencontrés. Comme rappelé en préambule, les organisations syndicales attendent maintenant que les échanges lors de cette audience soient suivis d’effets.

 

13 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 56 - 2, rue G.Dubail 56100 LORIENT TEL 02/97/21/03/41 - e.mail snu56@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Morbihan, tous droits réservés.