www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Morbihan

Vous êtes actuellement : Comité hygiène, sécurité et conditions de travail 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
27 septembre 2020

Compte-rendu du CHSCT départemental du 24 septembre

La FSU avait obtenu du nouveau DASEN, M. Blanes, la tenue d’un CHSCTD extraordinaire pour faire le point sur la situation sanitaire dans le département.

Le point sur les Risques Psycho Sociaux

Nous y avons exposé les difficultés des écoles, contraintes à d’incessantes réorganisations au gré des changements du protocole sanitaire. Nous l’avons alerté devant la montée des risques psycho sociaux auxquels sont exposés les collègues et tout particulièrement les directeurs-trices. En effet, ils et elles sont en première ligne dès lors qu’un cas de Covid se déclare se retrouvent avec une charge de travail intenable.

Les conséquences de la crise sanitaire viennent dégrader encore plus leurs conditions de travail. Il est du devoir de l’employeur de mettre en place des mesures de prévention. La FSU reste vigilante sur ce point.

Des moyens humains sont nécessaires : il y a nécessité à déployer d’urgence des remplaçants dans les écoles dès lors que la procédure de recherche de cas contacts et de communication auprès des familles est à mener. Les écoles ont besoin de réponses claires et écrites à leurs questions.

L’état du remplacement

Nous avons demandé des comptes sur les possibilités de remplacement dans le département. Des écoles ont déjà connu des situations difficiles et des stages ont été annulés hors stage direction et CAPPEI. On est au maximum des capacités de remplacement et la moindre dégradation de la situation sanitaire va multiplier les non-remplacements dans les écoles.

C’est seulement par des recrutements supplémentaires, en utilisant la liste complémentaire du concours de PE, que la situation pourrait s’améliorer.

Nous invitons toutes les écoles à faire remonter par écrit, par exemple au travers des fiches santé et sécurité au travail, les défauts de remplacement qu’elles auront à subir.

Une nouvelle procédure de saisie des fiches SST par Toutatice (portail ARENA, intranet, référentiels et outils), permet d’accéder au registre SST. N’hésitez pas à nous contacter si nécessaire.

Augmentation de la charge de travail

L’empilement des protocoles, Foire aux questions, et autres directives ne fait qu’amplifier la charge de travail des écoles même si le rectorat tente d’en faire des fiches synthétiques stockées dans Toutatice, Espace santé et sécurité au travail.

Les représentants du SNUipp-FSU ont demandé au DASEN de réduire au minimum, voire d’abandonner, les enquêtes hors COVID.

Situation sanitaire

La doctrine des cas contacts vient d’être considérablement allégée. Selon les dernières directives, les enfants ne se contaminent plus entre eux, et les adultes ne sont considérés à risque que lorsqu’ils ne portent pas de masque (pause-café, repas). Au moment du CHSCT, seules deux équipes complètes avaient été placées en situation d’isolement dans des écoles privées du Morbihan. Mais le soir-même une école publique se retrouvait dans la même situation, nécessitant le remplacement de toute l’équipe.

Les évictions pour cause de cas contacts se feront beaucoup plus rares, et la reconnaissance de contamination sur le lieu de travail va être compliquée. Et, selon le ministère, les masques en tissu seraient devenus très protecteurs, au contraire de ce que disait l’ARS la semaine passée.

Le dernier protocole s’appuie-t-il sur les risques réellement encourus ou est-il écrit dans le but de limiter le problème du remplacement des enseignants ou les difficultés de l’ARS à tester ?

Autorisation d’absence

Les représentants du SNUipp-FSU ont évoqué la situation des personnels porteurs de critères de vulnérabilité, mais dont la pathologie n’est pas reconnue dans la liste officielle des personnes vulnérables, ou celle des personnels présentant une contre indication au port du masque.

Ils sont placés en congé de maladie ordinaire, avec jour de carence. Ce n’est pas acceptable, d’autant plus que la situation de pandémie risque de durer. Nous avons revendiqué que d’autres solutions leur soient proposées.

Le CHSCT ministériel a permis d’obtenir la remise en place des ASA, (autorisations spéciales d’absence) pour les personnels Education Nationale en attente de résultat de test, ainsi que pour ceux et celles contraint-e-s de garder leurs propres enfants en éviction. Toutes les situations sont résumées dans la fiche opérationnelle n°2 du rectorat.

LE CHSCD se réunira autant de fois que nécessaire au cours de l’année ! N‘hésitez pas à contacter vos élus du SNUipp-FSU pour leur faire remonter vos difficultés.

 

18 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 56 - 2, rue G.Dubail 56100 LORIENT TEL 02/97/21/03/41 - e.mail snu56@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Morbihan, tous droits réservés.