www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Morbihan

Vous êtes actuellement : Coronavirus : infos 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
25 mars 2020

Enquête week-end et vacances des enfants de personnels soignants

Et ensuite ?

Le rectorat vient d’envoyer le mail suivant aux écoles pour leur demander de faire remonter le nombre potentiel d’enfants à garder durant les week-end et les vacances de printemps.

Mesdames et Messieurs les directeurs d’école, Mesdames et Messieurs les chefs d’établissement,

La montée de la charge des services de santé implique que nous devions adapter le dispositif d’accueil de leurs enfants. Une réflexion est en cours pour des lieux d’accueil les samedi et dimanche, ainsi qu’à l’occasion des prochaines vacances scolaires.

Pour nous aider à définir le besoin et repérer des lieux d’accueil pertinents, l’enquête quotidienne qui vous est transmise a donc été adaptée pour vous permettre de renseigner ces données. Il convient donc de vous rapprocher des parents dont les élèves fréquentent votre école ou établissement pour leur demander s’ils sont susceptibles de solliciter une solution de garde afin de connaître le nombre potentiel d’enfants à accueillir. J’attire votre attention sur l’importance des données renseignées qui permettront d’anticiper au mieux l’organisation de ce dispositif et d’identifier les lieux d’accueil en lien avec les collectivités territoriales. Ces données peuvent être modifiées à tout moment en revenant sur l’enquête.

Je vous remercie vivement par avance pour votre contribution.

Pour le Cabinet du Recteur,

Camille GAPIHAN

Cheffe de cabinet

Entre les lignes, nous pouvons y voir un éventuel appel au volontariat des enseignants sur ces périodes.

S’il est indispensable que la solidarité du pays s’exerce envers les personnels soignants, il serait inacceptable qu’elle ne repose que sur les enseignants du 1er degré. D’autant plus que les tâches à accomplir ne relèvent pas du métier de PE.

Encadrer le périscolaire, animer des temps d’accueil et de loisirs, c’est aussi un métier mais ce n’est pas le nôtre. L’Etat doit assurer cet accueil et mettre les moyens financiers et sanitaires pour trouver du personnel formé.

Rappelons aussi que les enseignants, même confinés, sont au travail toute la semaine et parfois avec des tâches à accomplir encore plus nombreuses que d’habitude.

Nous devons restés vigilants sur la suite qui sera donnée à cette enquête. Il y aura un après coronavirus et dans cet après nous devrons continuer à revendiquer une réelle reconnaissance de notre métier.

 

56 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 56 - 2, rue G.Dubail 56100 LORIENT TEL 02/97/21/03/41 - e.mail snu56@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Morbihan, tous droits réservés.