www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Morbihan

Vous êtes actuellement : CAPD, CT : les représentants des personnels vous informent. 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
21 novembre 2014

Compte rendu du CTSD du 20 novembre 2014

Le 20 novembre s’est tenu un comité technique sur le bilan de la carte scolaire 2014 et sur la carte de l’éducation prioritaire.

Les chiffres de l’inspection académique font état d’une baisse de 390 élèves dont 335 en maternelle pour l’enseignement public et de 167 élèves dans le privé. Le public baisse de 0,16% par rapport au privé. La baisse peut sembler négligeable mais elle constitue une inversion de tendance qui est inquiétante. La même tendance apparaît dans les transferts public/privé dans les collèges. Le solde des transferts est positif de 472 élèves dans le privé dont 350 pour l’entrée en 6ème. Les élus du personnel SNUipp ont interrogé la DASEN sur l’analyse qu’elle faisait de cette baisse. Sa seule réponse a été qu’elle y voyait la conséquence d’une médiatisation des problèmes de remplacements en 2013-2014 dans le public alors que le privé, lui, se taisait ! En quelque sorte les parents et les enseignants devenaient responsables des baisses d’effectifs. Nous lui avons rappelé que la cause était d’abord le manque de remplacement et que cela était de sa responsabilité !

Nous avons exposé notre propre analyse sur les causes de cette baisse : la restriction de l’accueil des enfants de moins de 3 ans, la non-construction d’écoles publiques, ou de collèges publics, dans les secteurs du département où le public est absent mais où la population s’accroît et la non application de la réforme des rythmes scolaires aux écoles privées dans un nombre important de communes. La DASEN évoque souvent la notion de laïcité, mais quand les pouvoirs publics se décideront-ils à l’appliquer dans le Morbihan ?

La DASEN a présenté une étude sur les transferts public/ privés concernant Lorient et Vannes, villes où le privé est resté à la semaine de 4 jours, au moment du passage GS/CP.
- à Vannes, 79 radiations ont été faites dans les écoles publiques en septembre et octobre 2014. 26% des élèves concernés par ces radiations sont partis dans le privé. Les autres sont allés dans une autre école publique ou ont quitté le département.
- à Lorient, sur les 81 radiations 14% sont allées vers le privé.

Nous avons alerté la DASEN sur le fait que le choix des familles se faisait souvent à l’entrée en maternelle et que l’étude ne permettait pas de connaître le nombre de familles qui avaient fait le choix d’inscrire directement leur enfant dans le privé pour cause de rythmes scolaires. La question reste donc posée.

"Le poids du rural "

C’est le titre d’une autre étude présentée au CTSD. Sans faire de la sémantique, le terme "poids" qualifie bien la façon dont l’administration considère l’école rurale dans le département. L’argument de la DASEN c’est qu’il y a trop d’écoles de 1 à 3 classes, et que cela nuit à la réussite des élèves. La réalité c’est que cela permet de justifier une politique scolaire visant à fermer des écoles rurales, et surtout à faire des économies budgétaires. Nous avons prévenu la DASEN que l’école rurale serait, pour nous , l’un des enjeux de la carte scolaire 2015.

Education prioritaire

Liste des écoles qui passent en REP :
- Collège Le Coutaller Lorient : école élem Bois du Château, Ecole élem Jean de la Fontaine, école mat Prévert, école mat Pagnol, école mat Kersabiec.
- Collège Montaigne Vannes : école mat Armorique, école élem Armorique, école mat Prévert, école élem Prévert, école mat Cliscouët, école élem Cliscouët.
- Collège Max Jacob Josselin : école mat Suzanne Bourquin, école élem Suzanne Bourquin.

Les élus du personnel SNUipp sont intervenus sur la situation de certaines écoles de Lanester et pour demander le maintien en éducation prioritaire des zones de Malansac, Malestroit et Rohan. La DASEN a considéré que la réussite scolaire s’était améliorée dans ces secteurs ainsi que les conditions socio-économiques. Malgré nos demandes répétées, la DASEN n’a apporté aucune preuve chiffrée de l’amélioration. Nous avons aussi regretté que les écoles n’aient pas été consultées. Nous avons alors exigé que la DASEN prenne l’engagement de préserver les conditions spécifiques des anciens RRS, surtout pour la carte scolaire. Elle s’engage à laisser le poste socle et à ne pas remettre brutalement ces écoles dans le lot commun, en termes d’effectifs. Nous serons vigilants à ce qu’elle tienne ses engagements. Nous demanderons aussi, lors de la préparation du prochain mouvement, que la bonification attribuée au titre de l’éducation prioritaire continue à concerner ces écoles.

 

7 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 56 - 2, rue G.Dubail 56100 LORIENT TEL 02/97/21/03/41 - e.mail snu56@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Morbihan, tous droits réservés.